diumenge, 17 de maig de 2015

Sosten al collectiu Marcha, per renovar lo movement occitan




(Tèxt en occitan)

Sosten al collectiu Marcha, per renovar lo movement occitan

Ven de se crear un grop apelat “Marcha!-Plataforma de la Societat Civila Occitana”. Sa tòca es de portar mai de transparéncia e d’eficacitat dins lo movement de defensa de l’occitan.

Iniciativa per Occitània, lo laboratòri politic, es d’acòrdi amb los objectius de Marcha e prepausa de trabalhar mai que mai sus los ponches seguents.

1º Las grandas manifestacions unitàrias per defendre l’occitan se devon organizar dins de regions diferentas d’Occitània. Es contraproductiu de las organizar unicament en Lengadòc, coma es lo cas dempuèi 2005.

2º Iniciativa per Occitània sostendrà, per principi, la manifestacion per la lenga occitana que se farà lo 24 d’octòbre de 2015 a Montpelhièr. Mas deploram que se passe encara un còp en Lengadòc. Deploram son lèma vague. Deploram son organizacion opaca. Deploram que i aja pas d’unitat d’accion.

3º  L’occitanisme deu cercar de novèls mòdes d’accion per tocar pus eficaçament la populacion, las fòrças socialas e los poders publics. Las grandas manifestacions per l’occitan, fins ara, an agut d’impactes gaireben inexistents.

4º Las revendicacions per l’occitan devon èsser pus ausiblas, pus frapantas e pus ofensivas (dedins e en defòra de las manifestacions). Ne cal acabar amb los lèmas vagues e insipids que remeton pas en question l’òrdre existent. Cal exigir almens:

a) Un sosten material concret als que parlan occitan dins las familhas (ajudar la transmission de l’occitan entre las generacions).

b) Un ensenhament obligatòri de l’occitan (après aver organizat una ofèrta generala de l’occitan dins las escòlas e après aver format mai d’ensenhaires).

c) Un usatge de l’occitan creissent puèi dominant, dins los actes oficials, dins los mèdias e dins lo mond del trabalh.

d) Una “regionalizacion” vertadièra que deu implicar: lo respècte de las regions occitanas istoricas, lor gestion comuna de la lenga occitana, lor union dins una comunautat autonòma d’Occitània, lo drech a l’autodeterminacion per Occitània.

Iniciativa per Occitània
Lo 17 de mai de 2015


(Texte en français)

Soutien au collectif Marcha, pour rénover le mouvement occitan

Il vient de se créer un groupe appelé “Marcha !-Plateforme de la Société Civile Occitane”. Son but est d’apporter plus de transparence et d’efficacité dans le mouvement de défense de l’occitan.

Iniciativa per Occitània, le laboratoire politique, est d’accord avec les objectifs de Marcha et propose de travailler surtout sur les points suivants.

1º Les grandes manifestations unitaires pour défendre l’occitan doivent être organisées dans des régions occitanes différentes. Il est contreproductif de les organiser uniquement en Languedoc, comme c’est le cas depuis 2005.

2º Iniciativa per Occitània soutiendra, par principe, la manifestation pour la langue occitane qui se fera le 24 octobre 2015 à Montpellier. Mais nous déplorons qu’elle se passe une fois encore en Languedoc. Nous déplorons son mot d’ordre vague. Nous déplorons son organisation opaque. Nous déplorons qu’il n’y ait pas d’unité d’action.

3º  L’occitanisme doit chercher de nouveaux modes d’action pour toucher plus efficacement la population, les forces sociales et les pouvoirs publics. Les grandes manifestations pour l’occitan, jusqu’à présent, ont eu des impacts presque inexistants.

4º Las revendications pour l’occitan doivent être plus audibles, plus frappantes et plus offensives (à l’intérieur et à l’extérieur des manifestations). Il faut en terminer avec les mots d’ordre vagues e insipides qui ne remettent pas en question l’ordre existant. Il faut exiger au moins :

a) Un soutien matériel concret à ceux qui parlent occitan dans les familles (aider la transmission de l’occitan entre las générations).

b) Un enseignement obligatoire de l’occitan (après avoir organisé une offre générale de l’occitan dans les écoles et après avoir formé plus d’enseignants).

c) Un usage de l’occitan croissant, puis dominant, dans les actes officiels, dans les médias et dans le monde du travail.

d) Une « régionalisation » véritable qui doit impliquer : le respect des régions occitanes historiques, leur gestion commune de la langue occitane, leur union dans une communauté autonome d’Occitanie, le droit à l’autodétermination pour l’Occitanie.

Iniciativa per Occitània
Le 17 mai 2015



Cap comentari:

Publica un comentari a l'entrada