dimecres, 30 de desembre de 2015

Demanda de clarificacion al PNO / Demande de clarification au PNO


comunicat de premsa
Demanda de clarificacion al PNO

Iniciativa per Occitània, coma laboratòri politic, trabalha per la liberacion d’Occitània e del pòble occitan dins tota sa diversitat. Sèm un movement patriotic, independentista e nacionalista amb una connotacion progressista. Defendèm la nacion occitana dins una volontat de creativitat culturala, de liberacion, de dobertura al Mond, d’internacionalisme e d’amistat entre los pòbles. Nòstre nacionalisme occitan es dobèrt: sèm contra lo chauvinisme, contra lo racisme e contra tota forma de crispacion dins una “identitat” rigida.

Aquestas valors son las que caracterizan l’occitanisme politic. Son comunas a Francés Fontan e Robèrt Lafont, los dos intellectuals màgers qu’an dedicat lor vida a la nacion occitana. Tanben son las valors comunas als movements politics occitans coma Libertat, lo PNO (fondat per Francés Fontan), lo PÒC, País Nòstre, los partits araneses, Iniciativa per Occitània, etc. Aquestas valors son afortidas per l’Assemblada Nacionala Occitana (ANÒC) qu’es a nàisser d’aquesta passa.

Uèi, sèm revoltats e estabosits fàcia als discorses d’òdi contra los musulmans exprimits per certans membres del PNO e per certans redactors del Lugar, la revista del PNO.

Dins lo Lugar nº114 (prima de 2015), p. 21, Pèire Pessamessa se descriu coma “ieu, islamofòb de totjorn” e afirma: “mancan pas lei rasons d’èstre islamofòb”. Dins lo meteis numèro del Lugar, p. 35, Sèrgi Viaule escriu: “Aquel concèpte [la libertat] es vengut lo motor de totas las societats umanas. Sols, d’aquesta passa, los musulmans ensajan de tornar enrèire e refusan aquel modèl. Ensajan de tornar als mites e a las practicas barbaras de l’Antiquitat.”

Aquestas generalizacions contra los musulmans son inacceptablas perque son desmentidas per los faches concrets. Aicí en Occitània, de musulmans se mobilizan contra lo fanatisme pseudoislamic e per la libertat. Es lo cas, per exemple, dels musulmans de Besièrs que defendon una glèisa crestiana a Calendas en 2015. Es lo cas de Tariq Ubru, l’imam influent de Bordèu... Aicí en Occitània, coneissèm de musulmans que s’engatjan dins lo movement occitanista, que parlan occitan e que defendon lo país. Los nacionalistas occitans —lo PNO entretant— an lo dever moral e intellectual de se dobrir a totes los occitans, compreses los occitans musulmans, per lor prepausar un projècte de societat e per los preveire dins la nacion occitana comuna.

Lo fondador del PNO, Francés Fontan, qu’es pas pus amb nosautres, auriá pas jamai tolerat de talas paraulas d’òdi contra los musulmans. Los d’Iniciativa per Occitània coneissèm l’òbra completa de Fontan. L’avèm legida. Sabèm legir. E es clar que Fontan a totjorn dich que la nacion occitana a vocacion d’inclure totes los abitants d’Occitània, quinas que sián lors religions e lors originas.

Nòstra defensa dels musulmans d’Occitània es non negociabla. Coma nòstra defensa dels josieus, dels crestians o dels non-cresents d’Occitània es non negociabla.

L’islamofobia (l’òdi dels musulmans) es un òdi contra una partida de la nacion occitana, donc es una traïson del nacionalisme occitan.

En mai d’aquò, aquela islamofobia es una importacion del discors de l’extrèma drecha francesa. Donc es dos còps una traïson del nacionalisme occitan.

Menam un combat determinat contra lo fanatisme pseudoislamic. Simplament, los faches demòstran que, dins la nòstra societat occitana, èsser “musulman” significa pas èsser “fanatic”.

Defendèm lo drech de cada individú de criticar o de lausar las religions. Mas l’islamofobia de Sèrgi Viaule e de Pèire Pessamessa a pas lo mendre rapòrt amb qualque critica racionala de la religion musulmana: lor islamofobia es una ràbia obsessionala dirigida contra una partida de nòstra populacion, es un òdi que lo repetisson sens relambi, quasi cada jorn, dins lors articles e dins lors comentaris sus Internet. Se tracta ben d’un òdi compulsiu, fòra tota racionalitat.

Los membres d’Iniciativa per Occitània, avèm defendut mai d’un còp lo PNO quand foguèt acusat injustament d’èsser d’extrèma drecha. Totjorn avèm ramentat en public las valors umanistas de Francés Fontan. Totjorn avèm manifestat nòstra solidaritat e nòstra amistat amb los camaradas del PNO, coma o avèm fach amb de camaradas de Libertat o del PÒC.

Mas ara, lo PNO s’es mes dins una situacion impossibla e li demandam de clarificar sa posicion rapidament.

— Vòl encara, lo PNO, bastir la nacion occitana amb totes sos abitants, de totas originas e de totas religions, musulmans compreses, coma o voliá Francés Fontan?

— Vòl encara, lo PNO, combatre lo racisme e l’intolerància, coma o fasiá Francés Fontan?

— Es prèst, lo PNO, a remetre d’òrdre dins la presa de paraula de sos aderents?

— Es prèst, lo PNO, a remetre d’òrdre dins sa revista lo Lugar, per que siá tornarmai en acòrdi amb los principis nacionalistas, umanistas e antiracistas de Francés Fontan?

Lo PNO jòga uèi sa cresabilitat coma movement nacionalista. Esperam que se salvarà d’aquesta situacion. Iniciativa per Occitània se determinarà en foncion de la responsa del PNO. E gardam espèr.



* * *

communiqué de presse
Demande de clarification au PNO

Iniciativa per Occitània, en tant que laboratoire politique, travaille pour la libération de l’Occitanie et du peuple occitan dans toute sa diversité. Nous sommes un mouvement patriotique, indépendantiste et nationaliste avec une connotation progressiste. Nous défendons la nation occitane dans une volonté de créativité culturelle, de libération, d’ouverture au monde, d’internationalisme et d’amitié entre les peuples. Notre nationalisme occitan est ouvert: nous sommes contre le chauvinisme, contre le racisme et contre toute forme de crispation dans une “identité” rigide.

Ces valeurs sont celles qui caractérisent l’occitanisme politique. Elles sont communes à François Fontan et Robert Lafont, les deux intellectuels majeurs qui ont dédié leur vie à la nation occitane. Ce sont aussi des valeurs communes aux mouvements politiques occitans comme Libertat, le PNO (fondé par François Fontan), le PÒC, País Nòstre, les partis aranais, Iniciativa per Occitània, etc. Ces valeurs sont affirmées par l’Assemblée nationale occitane (ANÒC) qui est en train de naitre en ce moment.

Aujourd’hui, nous sommes révoltés et stupéfaits face aux discours de haine contre les musulmans exprimés par certains membres du PNO et par certains rédacteurs de lo Lugar, la revue du PNO.

Dans lo Lugar nº114 (printemps 2015), p. 21, Pierre Pessemesse se décrit comme “moi, islamophobe de toujours”, et il affirme: “les raisons ne manquent pas d’être islamophobe”. Dans le même numéro de lo Lugar, p. 35, Serge Viaule écrit: “Ce concept [la liberté] est devenu le moteur de toutes les sociétés humaines. Seuls, en ce moment, les musulmans essaient de revenir en arrière et refusent ce modèle. Ils essaient de revenir aux mythes et aux pratiques barbares de l’Antiquité.”

Ces généralisations contre les musulmans sont inacceptables parce qu’elles sont démenties par les faits concrets. Ici en Occitanie, des musulmans se mobilisent contre le fanatisme pseudo-islamique et pour la liberté. C’est la cas, par exemple, des musulmans de Béziers qui défendent une église chrétienne en ce Noël 2015. C’est le cas de Tariq Oubrou, l’imam influent de Bordeaux… Ici en Occitanie, nous connaissons des musulmans qui s’engagent dans le mouvement occitaniste, qui parlent occitan et qui défendent le pays. Les nationalistes occitans —et le PNO entre autres— ont le devoir moral et intellectuel de s’ouvrir à tous les Occitans, y compris aux Occitans musulmans, pour leur proposer un projet de société et pour les prévoir dans la nation occitane commune.

Le fondateur du PNO, François Fontan, qui n’est plus parmi nous, n’aurait jamais toléré de telles paroles de haine contre les musulmans. Nous, membres d’Iniciativa per Occitània, nous connaissons l’œuvre complète de Fontan. Nous l’avons lue. Nous savons lire. Or, Fontan a toujours dit clairement que la nation occitane a vocation à inclure tous les habitants de l’Occitanie, quelles que soient leurs religions et leurs origines.

Notre défense des musulmans d’Occitanie n’est pas négociable. De même, notre défense des juifs, des chrétiens ou des non-croyants d’Occitanie n’est pas négociable.

L’islamophobie (la haine des musulmans) est une haine contre une partie de la nation occitane, donc c’est une trahison du nationalisme occitan.

De plus, cette islamophobie est une importation du discours de l’extrême droite française. Donc c’est deux fois une trahison du nationalisme occitan.

Nous menons un combat déterminé contre le fanatisme pseudo-islamique. Simplement, les faits démontrent que, dans notre société occitane, être “musulman” ne signifie pas être “fanatique”.

Nous défendons le droit de chaque individu de critiquer ou de louer les religions. Mais l’islamophobie de Serge Viaule et de Pierre Pessemesse n’a pas le moindre rapport avec une quelconque critique rationnelle de la religion musulmane: leur islamophobie est une rage obsessionnelle dirigée contre une partie de notre population, c’est une haine qu’ils répètent sans cesse, presque chaque jour, dans leurs articles et dans leurs commentaires sur Internet. Il s’agit bien d’une haine compulsive, hors de toute rationalité.

Nous, les membres d’Iniciativa per Occitània, nous avons défendu plusieurs fois le PNO quand il a été accusé injustement d’être d’extrême droite. Nous avons toujours rappelé en public les valeurs humanistes de François Fontan. Nous avons toujours manifesté notre solidarité et notre amitié avec les camarades du PNO, comme nous l’avons fait avec des camarades de Libertat ou du PÒC.

Mais maintenant, le PNO s’est mis dans une situation impossible et nous lui demandons de clarifier sa position rapidement.

— Est-ce que le PNO veut encore construire la nation occitane avec tous ses habitants, de toutes origines et de toutes religions, musulmans compris, comme le voulait François Fontan?

— Est-ce que le PNO veut encore combattre le racisme et l’intolérance, comme le faisait François Fontan?

— Est-ce que le PNO est prêt à remettre de l’ordre dans les prises de parole de ses adhérents?

— Est-ce que le PNO est prêt à remettre de l’ordre dans sa revue lo Lugar afin qu’elle soit de nouveau en accord avec les principes nationalistes, humanistes et antiracistes de François Fontan?

Le PNO joue aujourd’hui sa crédibilité en tant que mouvement nationaliste. Nous espérons qu’il se sauvera de cette situation. Iniciativa per Occitània se déterminera en fonction de la réponse du PNO. Et nous gardons espoir.

2 comentaris:

  1. Adiussiatz

    Vesi pas la publicacion de la responsa del PNO. Autrament dich, sètz democratas quand sèm d'acordi amb vosautres.
    Joan-Pèire Alari

    ResponElimina
    Respostes
    1. Se mençona ben vòstra responsa dins aqueste novèl comunicat d'Iniciativa per Occitània: http://iniciativaoc.blogspot.fr/2016/01/lo-pno-nos-decep-ailas-avem-demandat.html

      Elimina