dissabte, 21 de maig de 2016

Rassemblament: sauvem l’ensenhament dau provençau / Rassemblement: sauvons l’enseignement du provençal






1. TEXTE EN FRANÇAIS

Les cours d’occitan-provençal sont menacés de disparition à la rentrée prochaine dans plusieurs lycées et collèges de Provence, par exemple à Manosque, Orange, Cadenet, Cavaillon, Château-Arnoux, Coustelet, Tarascon, etc.

Des attaques similaires contre l’occitan se profilent dans d’autres régions d’Occitanie. Par exemple, on cherche à supprimer l’occitan au collège Saint Maur de Pau (Béarn). Dans le Périgord, le Collectif des Méprisés défend l’enseignement de l’occitan mais ses demandes légitimes se heurtent au refus du Conseil d’État.

La réforme des collèges, prévue dès septembre 2016, rend très difficile, voire impossible, le maintien des cours d’occitan. Les professeurs d’occitan sont souvent écartés dans la préparation de cette réforme.

La fédération des professeurs d’occitan dans l’enseignement public (la FELCO) fait un travail tenace pour défendre l’occitan depuis des années. Mais le Ministère français de l’éducation fait la sourde oreille à ses demandes. Les délégués de la FELCO sont souvent mal reçus au ministère.

Nous vous invitons au rassemblement de Manosque, le 31 mai, 

à 10h, devant le lycée Félix Esclangon:

Pour le maintien et le développement des cours d’occitan actuellement menacés.

Pour une offre généralisée de cours d’occitan dans toutes les écoles, en Provence en particulier, et en Occitanie en général

Pour une offre d’occitan dans tous les domaines de formation, de la maternelle à l’université, y compris dans les filières plus “techniques” (lycées techniques, série STMG, etc.).

Pour une information valorisante et systématique sur la possibilité d’apprendre l’occitan auprès des élèves et des parents d’élèves.

Pour le recrutement massif de professeurs d’occitan afin de répondre à la demande des élèves et des parents d’élèves.

Pour une offre culturelle diversifiée dans les collèges et les lycées. Le combat pour l’occitan est solidaire de la défense d’autres matières menacées telles que la musique, les arts plastiques, le grec, le latin, l’italien, l’allemand, l’espagnol, et même l’anglais...

L’occitan est la langue de notre pays, c’est la langue de tous. Parler occitan, c’est défendre notre civilisation.

INICIATIVA PER OCCITÀNIA
21 de mai de 2016


2. TÈXT EN OCCITAN-PROVENÇAU

Lei cors d’occitan-provençau son menaçats de desparicion a la rintrada venenta dins mantei licèus e collègis de Provença, per exemple a Manòsca, Aurenja, Cadenet, Cavalhon, Chastèu Arnós, Costelet, Tarascon, etc.

D’atacas similaras còntra l’occitan s’anóncian dins d’autrei regions d’Occitània. Per exemple, cèrcan de suprimir l’occitan au Collègi Sant Maur de Pau (Bearn). En Peiregòrd, lo Collectiu dei Mespresats defend l’ensenhament de l’occitan mai sei demandas se tuertan au refús dau Conseu d’Estat.

La reforma dei collègis, prevista tre setembre de 2016, rend fòrça malaisada, e mai impossibla, lo mantenement dei cors d’occitan. Lei professors d’occitan son sovent escartats dins la preparacion d’aquela reforma.

La federacion dei professors d’occitan dins l’ensenhament public (la FÈLCO) fa un trabalh tenaç per defendre l’occitan dempuei d’annadas. Mai lo Ministèri francés de l’Educacion vòu pas ausir sei demandas. Lei delegats de la FÈLCO son sovent mau recebuts au ministèri.

Vos convidam au rassemblament de Manòsca, lo 31 de mai, 

a 10 oras, davant lo Licèu Fèlix Esclangon:

— Per lo mantenement e desvolopament dei cors d’occitan ara menaçats.

— Per una ofèrta generalizada de cors d’occitan dins totei leis escòlas, en Provença en particular, e en Occitània en generau.

— Per una ofèrta d’occitan dins totei lei domenis de formacion, de la mairala a l’universitat, i comprés dins lei filieras pus “tecnicas” (licèus tecnics, sèria STMG, etc.).

— Per una informacion valorizanta e sistematica sus la possibilitat d’aprene l’occitan vèrs leis escolans e lei parents d’escolans.

— Per lo recrutament massís de professors d’occitan per fin de respòndre a la demanda deis escolans e dei parents d’escolans.

— Per una ofèrta culturala diversificada dins lei collègis e licèus. Lo combat per l’occitan es solidari de la defensa d’autrei matèrias ben sovent mautractadas coma la musica, leis arts plasticas, lo grèc, lo latin, l’italian, l’alemand, l’espanhòu... e mai l’anglés!

L’occitan es la lenga de nòstre país, es la lenga de totei. Parlar occitan es defendre nòstra civilizacion.

INICIATIVA PER OCCITÀNIA
21 de mai de 2016

Cap comentari:

Publica un comentari a l'entrada